Programmation

Le quatrième salon des VOIX MORTES se tiendra à Clermont-Ferrand, au Raymond Bar évidemment, le 26 octobre 2018 de 15 heures à pas d’heure !

 

Cette année, beaucoup de monde sur scène, beaucoup de stands, nous sommes vraiment très très fiers de la programmation, elle déchire, elle défonce ! C’est pour ça que nous ouvrons plus tôt que d’habitude : pour que vous ayez le temps de jeter un œil aux exposants et d’apprécier les perfs sans pour autant vous speeder.

 

Aussi, on compte sur vous pour venir à l’heure !

 

Si vous ne savez pas ce que sont les Voix Mortes, c’est simple : il s’agit d’un salon de littérature indépendante qui vous propose de découvrir des éditeurs, des auteurs, des fanzineux, des revuistes et des performeurs que vous ne verrez pas souvent ailleurs.

 

pré-affiche VM4

Si les grosses machines de l’édition industrielle, genre Marc Lévy ou Philippe Djian, vous collent des boutons !

Si les piles et les piles de conneries aux titres débiles et aux couvertures moches vous donnent envie d’arroser d’essence le rayon Fantasy de la FNAC !

Si vous avez déjà été à un salon de la poésie et que tous ces ringards en pulls à col roulé et falzars en velours côtelé vous ont fichu la déprime !

Si lire ou entendre de la littérature « expérimentale » vous donne l’impression de vous faire insulter par un capitaine Haddock sous Kétamine !

Si vous voulez découvrir des auteurs VIVANTS !

Si vous voulez lire des bouquins qui vous écrasent la gueule dans la réalité tout en vous collant d’amicales mains au cul !

Si vous voulez vous frotter à une littérature qui vous balance de bons coups de pieds dans les génitoires !

Si vous aimez le grand-huit émotionnel, si vous aimez le train-fantôme intellectuel !

 

VENEZ ! BORDEL DE MERDE !

 

voix mortes visuel

 

INVITÉS ET PROGRAMME

 

AUTEURS

 

Astrid Toulon (Saint-Étienne)

Beurk (Dordogne)

Christian Brissard (Limoges)

Christophe Siébert (Clermont-Ferrand)

David Coulon (Normandie)

Heptanes Fraxion (Toulouse)

Henri Clerc (Saint-Étienne)

Luna Beretta (Saint-Étienne)

Marc Bruimaud (Limoges)

Richard Palachak (Besançon)

Sébastien Gayraud (Toulouse)

Thomas Bartherote (Fleurance)

 

ZINES ET REVUES

 

Bad to the Bone (Paris)

Bizoubiz (Lille)

Chats de Mars (Tours)

Doppelgänger (Marseille)

Freeing / Yoann Sarrat (Clermont-Ferrand)

Isophrénia (Bruxelles)

La Terrasse (Lyon)

Popier Popol (Villeurbanne)

Violences (Saint-Étienne)

 

ÉDITEURS

 

Batro Games (Montpellier)

Caméras Animales (Marseille)

Citron Gare (Metz)

Cormor en nuptial (Belgique)

Courte Échelle (Le Havre)

Distro C404 (Marseille)

Éditions de l’Aigrette (Montélimar)

Karavages Éditions (Marseille)

Kasemate (Grenoble)

Le Dernier Cri (Marseille)

Les Editions Black-Out (Limoges)

Le Fardeau (Saint-Étienne)

Neon Black Publishings (Clermont-Ferrand)

 

EXPOS

 

Jim Floyd (Toulouse)

Coquet Pustule (Grenoble)

Le Chenil : Romano Krang, Brulex, Conquêtes, Amelia Ryan, Cloporte (Lyon)

 

SUR SCÈNE

 

20h30 : Fraxion / Floyd (Poésie tendance hip-hop vénère / Toulouse)

21h15 : Dimension Violences : Luna Beretta, Astrid Toulon, David Coulon, Sébastien Gayraud (La chorale du malheur / plein de villes)

22h : Poupard : Coquet Pustule et Bleu Russe (Super chanson déprimée / Grenoble)

22h45 : Virsus : Nora Neko, Klara Gaï, Tina Hype (Foutoir intello-corporel / Marseille)

23h30 : Une Vie Normale : Christophe Siébert et Pakito Bolino (Drogue du crocodile pour les oreilles / Clermont-Marseille)

00h15 : Isophrénia : Marine Debilly et Antoine Herran (Lecture psyché perchée / Bruxelles)

 

HORAIRES ET INFOS PRATIQUES

 

+ Des surprises dans l’après-midi et de la petite restauration dans la soirée.

15 heures : ouverture des portes

18 heures : un cocktail offert

19 heures 30 : tout le monde repasse par l’accueil pour payer son entrée

(tarif normal : 5 euros / tarif soutien : 10 euros / tarif mécène : 15 euros)

20 heures 30 : début des perf (les stands seront toujours en place)

vm visu 01

 

Pourquoi trois tarifs différents ?

 

C’est très simple : nous ne disposons ni de subventions publiques, ni de sponsors privés. Nous ne demandons pas non plus aux auteurs et aux éditeurs présents de payer l’espace qu’ils utilisent. Nous ne prenons pas davantage de commission sur leurs ventes. Nous fonctionnons donc exactement à l’inverse de la plupart des autres salons du livre, pour qui tout ce que je viens d’énumérer constitue une pratique courante.

Et tant mieux pour eux, je ne les juge pas.

Mais en ce qui nous concerne, tout l’argent que nous engrangeons provient donc des entrées (et de votre consommation au bar, aussi). Ce qui reste dans la caisse, une fois les frais déduits, est reversé intégralement aux artistes qui se produisent sur scène.

Donc : vos contributions sont essentielles !

(Et votre présence aussi, tiens, ho)

Alors, au 26 octobre !

 

Publicités